Centre Historique de la Résistance en Drôme et de la Déportation (Vercors)
Le musée, visite guidée

Les thèmes du musée

  • La montée du nazisme
  • La drôle de guerre
  • Armistice et Appel du 18 juin
  • Occupation et Collaboration
  • La Résistance s'organise
  • La Résistance se developpe
  • La Résistance armée
  • La répression
  • La Déportation
  • La Libération en Drôme
  • L'audiovisuel

  • La Résistance s'organise

    Des hommes se rebellent contre l'occupant et l'ordre nazi

    Dans la Drôme comme ailleurs en France, les premiers groupes de résistants sont de toutes petites unités (3 à 4 personnes) qui dès l'hiver 40/41 organisent des services de renseignements clandestins pour le compte des Alliés.

    Ces services fonctionneront jusqu'à la fin des hostilités.

    En s'étoffant peu à peu, ces petites unités deviendront des réseaux très efficaces de "renseignements et d'actions".

    Fin 41, début 42, les groupes de résistants jusque là dispersés, se regroupent en " Mouvements de Résistance ", mouvements souvent confondus avec les réseaux.
    Ainsi sont nés les mouvements " Combat, Libération, ORA, Franc-tireur, Front national de la Résistance... "

    Ces mouvements créeront une presse clandestine et prépareront la Libération tant sur le plan matériel que politique.

    Transmission              Imprimerie clandestine, manchette de journaux

    Pour en savoir plus sur l'organisation de la résistance en Drôme



    Thème suivant : La Résistance se developpe



    réalisation kyxar