Centre Historique de la Résistance en Drôme et de la Déportation (Vercors)
Le musée, visite guidée

Les thèmes du musée

  • La montée du nazisme
  • La drôle de guerre
  • Armistice et Appel du 18 juin
  • Occupation et Collaboration
  • La Résistance s'organise
  • La Résistance se developpe
  • La Résistance armée
  • La répression
  • La Déportation
  • La Libération en Drôme
  • L'audiovisuel

  • La répression

    En août 1940, le gouvernement de Pétain créé la Légion française des combattants.

    En juillet 1941 est créée la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF).


    En février 1942 création d'un noyau dur : le SOL (Service d'ordre de la Légion) qui deviendra le 30 janvier 1943 la Milice française.

    Miliciens & résistants arrêtés Dans la Drôme, la Milice sera mise en place le 28 Février 1943 à Valence, puis à Romans le 14 Mars.

    La Milice est une police composée de Français de toutes conditions sociales et de repris de justice.

    Ses méthodes de répression sont comparables à celles de la Gestapo.
  • Elle participe aux combats contre les Résistants, elle arrête, torture, fusille...
  • Elle participe à la traque des juifs, puis aux rafles.


    L'armée allemande et la Gestapo
    Dans la Drôme, les répressions allemandes les plus violentes, ont eu lieu à Saint-Donat-sur-Herbasse, Saint-Nazaire-en-Royans, la Chapelle-en-Vercors, Vassieux-en-Vercors, la Grotte de la Luire, Valréas et Nyons.

    Le massacre de Vassieux
    Le bilan dans la Drôme sera lourd
  • 677 FFI tués au combat ou fusillés.
  • 461 Résistants ou victimes civiles fusillés ou massacrés.



    Thème suivant : La Déportation



  • réalisation kyxar