Centre Historique de la Résistance en Drôme et de la Déportation (Vercors)
Le musée, visite guidée

Les thèmes du musée

  • La montée du nazisme
  • La drôle de guerre
  • Armistice et Appel du 18 juin
  • Occupation et Collaboration
  • La Résistance s'organise
  • La Résistance se developpe
  • La Résistance armée
  • La répression
  • La Déportation
  • La Libération en Drôme
  • L'audiovisuel

  • La Déportation

    Déporté
    Déportation
    =
    Déshumanisation
    =
    Extermination
                                                                                

    Jusqu'où peut aller l'aveuglement et la barbarie d'hommes endoctrinés ?

    Les arrestations commencent en 1941 et s'amplifient jusqu 'en 1944.

    Des trains entiers d'hommes, de femmes et d'enfants partent pour les camps...

    Porte d'un wagon

    Dans des wagons à bestiaux prévus pour 8 chevaux ou 40 soldats, 120 déportés, pressés les uns contre les autres, partent pour l'atroce voyage sans retour qui s'étire sur des jours et des nuits. Beaucoup ne résistent pas à la soif à l'asphyxie, au supplice de la promiscuité.
       
    déportés     Camps

    Camps de concentration, camps de la mort...

    la Drôme a payé un lourd tribut :
    543 hommes et femmes seront déportés
    285 ne reviendront pas.


    Parmi eux le Romanais Bruno Larat, responsable pour tout le territoire
    français des Services atterrissages et parachutages (SAP), mort à Dora.



    Thème suivant : La Libération en Drôme



    réalisation kyxar